François Gelez, un jardinier à Dougoum

Parmi les professeurs de La Nativité, nous avons rencontré François Gelez, installé pour une année à Djibouti, avec son épouse Isabelle et ses 3 enfants.

 
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_4591-1.jpg.



Pendant plus d’une quinzaine d’années, il a exercé le métier de maraîcher en Corrèze (France).
Dès que nous lui avons parlé de Dougoum, il a accepté de venir au village pour contrôler la santé des micro-jardins et pour donner des conseils afin d’améliorer les productions de légumes.

 



Son passage à Dougoum est vite devenu très utile car des insectes étaient en train de dégrader toute la production de tomates en s’installant à l’intérieur de chaque fruit.



Il nous a expliqué comment traiter les plantes biologiquement à moindre frais et comment il fallait les protéger du soleil.



Il nous a donné de bons conseils pour le grand jardin où nous cherchons à faire pousser une plante fourragère, le sudangrass, une variété de sorgho adaptée au climat de l’Afrique de l’Est.

Une fois le fourrage ramassé, il faut l’entreposer dans un grenier pour la saison chaude pendant laquelle la végétation est brûlée.


François et sa famille vivent maintenant au Cameroun. 
Merci à lui, à sa femme et à ses enfants.

 
 
 





Étiquettes: